L’implantation du numérique dans les entreprises est au cœur des débats sur la relance du secteur manufacturier. Des études de la BDC et du CEFRIO sont récemment parues et font état de la maturité numérique des entreprises. Ces études sonneront certainement une alarme chez certaines entreprises qui n’ont pas encore pris le virage numérique. 

Quelques statistiques 

Selon la BDC, une implantation de technologies numériques aurait été commencée dans 39 % des entreprises manufacturières du Canada. La BDC soutient également que « 3 % des PME manufacturières ont entièrement numérisé leur production » et que « 42 % des entreprises manufacturières canadiennes n’ont pas encore amorcé leur transformation numérique ». 

Au Québec, le pourcentage d’entreprises manufacturières qui ont démarré une transformation numérique atteindrait 45 %, ce qui est plus que dans les autres provinces. 

Dans la région de Québec, 81 % des entreprises manufacturières sont encore aux premières étapes du virage numérique des entreprises alors que 19 % d'entre elles ont pris des mesures avancées en technologie pour assurer leur croissance.  Bien que le Québec occupe la pole position au pays, la maturité numérique est faible pour la très grande majorité des entreprises du secteur manufacturier.

La maturité numérique 

Le niveau de maturité numérique tel qu’entendu par le CEFRIO réfère à 5 niveaux qui permettent aux entreprises de se situer et de se guider dans leur évolution numérique. 

Les 5 niveaux :

Artisanal 

Les processus sont essentiellement manuels et soutenus par des outils de bureautique (Suite Office). 

Discipliné

L’entreprise utilise plusieurs outils numériques, mais ils ne sont pas intégrés entre eux. Par exemple, la Suite Office, un logiciel comptable et les médias sociaux. 

Intégré 

Les processus sont soutenus par un progiciel intégré ou des solutions numériques interconnectées. Cela consiste en l’utilisation d’un CRM, d’un site transactionnel ou d’un extranet et ces applications sont connectées entre elles. 

Prédictif 

La prise de décision implique l’usage des données. Ce niveau implique des applications analytiques permettant l’exploitation des données que l’on appelle aussi Big Data. 

Autonome 

L’entreprise intègre des outils à très forte valeur ajoutée comme des outils de traçabilité ou des robots. Elle peut aussi posséder un site web adaptatif jumelé à une approche analytique. Le cinquième niveau se caractérise principalement par l’automatisation des processus. 

La taille de l’entreprise est souvent en lien avec le niveau de maturité numérique et le fait d’exporter ou non influe aussi sur ce point. Chaque entreprise doit progresser selon ses objectifs, il n’est pas nécessaire pour toutes les entreprises d’atteindre le dernier niveau. La première étape est toutefois d’utiliser la technologie. Ensuite, vous pourrez interconnecter les outils, puis valoriser l’utilisation de la technologie et finalement automatiser les processus. 

Et alors, où se situe votre entreprise?  

Sources

Quebec International . http://www.quebecinternational.ca/media/3232000/usage_numerique_entreprises_manufacturieres.pdf.

Therrien, Yves Secteur manufacturier : virage numérique à faire. Le Soleil. http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/techno/201705/30/01-5102890-secteur-manufacturier-virage-numerique-a-faire.php. 30 mai 2017.

Tremblay, Diane, Virage numérique à faire : un retard qui affecte les exportations. Journal de Québec. . http://www.journaldequebec.com/2017/05/30/virage-numerique-un-retard-qui-affecte-les-exportations. 30 mai 2017.

Notre directrice stratégie marketing et service conseil
Marie Hélène Guay
Besoin d’une stratégie digitale?
Parlez-en avec Marie.
Envoyez un message

Envoyer un message à

À lire également

2017-07-26

Le numérique pour propulser vos exportations

Avoir un avantage sur la production, les prix et les délais peut faire toute la différence sur un marché étranger.

Lire la suite
2017-05-16

Mettre de l’avant votre entreprise sur le web grâce aux avis clients

Les avis clients sont désormais devenus de véritables critères de sélection sur Internet.

Lire la suite
Vous souhaitez vous démarquer?